Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires de Bretagne

Un blog d'Erwan Chartier-Le Floch

Un jeune Noir dans le Léon en 1757

Publié le 13 Mars 2009 par Erwan Chartier-Le Floch in Questions-réponses

Suite à l’article sur les négriers bretons paru le Télégramme du 22 février, madame Roselyne Bordais-Fraval, de Saint-Pol-de-Léon, a eu la gentillesse de me fournir ces renseignements sur la présence d’un esclave noir à Plouénan, en Léon, Paul-Gabriel Télémaque, qu’elle a découverte en faisant des recherches de généalogie. Je reproduis ici plusieurs des documents qu’elle m’a envoyés. Il confirme la présence d’Africains en Bretagne au XVIIIe siècle.

Si vous avez vous-même des informations, n’hésitez pas à les laisser en commentaires

 

Le nom de Télémaque vient sans doute du cap Télémaque à Saint-Domingue, même si dans l’acte de baptême, il est indiqué qu’il est originaire de Guinée. Quelle que soit son origine, il est arrivé en Bretagne après l’abordage d’un navire britannique où il se trouvait. Dans son ouvrage Corsaires, guerre de course en Léon (1689-1815), paru aux éditions Skol Vreizh, page 266-267, Jean-Pierre Hirrien rapporte que « la sollicitude du capitaine de Beauregard de la Sauterelle de Brest, en 1757, envers son homologue anglais du Cumberland capturé lui vaut un présent sous la forme d’un nègre « avec prière de l’accepter pour reconnaissance des manières polies et agréables dont il s’était servy à son égard. » Il veut le garder comme domestique et lui « apprendre et enseigner en la religion apostolique, catholique et romaine. »

Le 22 juin 1757, le vaisseau corsaire la Sauterelle (200 tonneaux et 18 canons, armé à Brest) avait en effet capturé le Cumberland. La Sauterelle était commandé par Pierre-François Mélissan de Beauregard, pilote entretenu et lieutenant des frégates du roi.

 

Le jeune esclave est ensuite confié au recteur de Plouénan. L’acte a été retrouvé par Madame Bordais-Fraval : « Le six janvier mil sept cent soixante, je soussigné recteur de la paroisse de Plouénan, ay supléé les cérémonies de batême à un noir que j’avais chez moy depuis le seize juillet mille sept cent cinquante-sept, que j’ay instruit dans la religion chrétienne, et que j’avais baptizé le sept juillet dernier à la maison dans la crainte qu’il ne mourut d’une hémorragie qui luy durait depuis environ dix sept heures, il a été présenté par messire Paul Gabriel Mesguen, prêtre de cette paroisse et Marguerite Gibra et nommé Paul-Gabriel. Ce noir né à la côte de Guinée appartient au sieur Pierre François Mélipant de Beauregard, lieutenant des frégates du Roy, cy devant capitaine du corsaire la Sauterelle de Brest, pou luy avoir été donné par le capitaine du navire irlandais le Cumberland nommé Henry Berkirit, pris par ledit corsaire comme il parait par la déclaration qu’en fit ledit sieur Mélipant de Beauregard au greffe de lamirauté de Brest le 14 juillet 1757, n’avoit point été batisé auparavant, n’étant instruit d’aucune religion et peut avoir environ vingt ans, il avait été déclaré sous le nom de Télémaque, il a fait ce jour sa première communion en foy de quoi je signe avec le susdit prêtre son parain, la maraine ne sait pas signer. »

 

On ignore tout du reste de la vie de Paul-Gabriel Télémaque, jeune Noir exilé en terre léonarde.

 

 

Commenter cet article

Jean-Claude LE BLOAS 25/09/2009 14:44


Bonjour

Parmi les pensionnaires reçus à l'Hôtel des Invalides entre 1673 et 1796 figure un certain Guillaume BALTHAZARD originaire de Madagascar et baptisé à... Bothoa (maintenant
Saint-Nicolas-du-Pelem).

La fiche relative à ce personnage figure ci-après :

Cote S.H.A.T. 2Xy_35
Acte original n° 077554
Reçu à l'hôtel : 18/01/1753
Acte intégral :
Guillaume Baltazard, agé de 63 ans, natif de l'Isle de Madagascar [99333], baptisé en la paroisse de Boton [0?000], Diocèse de Quimper en Bretagne, Timbalier au Régiment de Cavalerie de Fleury, où
Il a servi 30 ans, usé, Catholique, reçu au fort St André de Salins [39500]
- Cavalier
- Le 23 octobre 1754 il a été rayé des registres de l'Hôtel pour s'être engagé sans permission pour Tambour major dans le Régiment du Roy, étant de la Compagnie du Sr de la Villatte au détachement
au fort St André de Salins [zzzz0]
- Le 30 Juin 1756 a été réhabilité par ordre de Monsieur le Gouverneur.

En fait, grâce aux registres paroissiaux accessibles en ligne, on peut retrouver son acte de naissance (2e acte de la page de droite) :

http://sallevirtuelle.cotesdarmor.fr/EC/ecx/consult.aspx?image=060653583393752

Guillaume BALTAZAR a été baptisé à environ 12 ans le 12 mai 1716 dans l'église tréviale de Canihuel par le recteur de Bothoa.

parrain : écuyer Jean de CALLOET,
marraine : demoiselle Marie Françoise du BOISBERTHELOT

Jean-Claude LE BLOAS
Président du Centre Généalogique des Côtes-d'Armor


Erwan Chartier-Le Floch 15/03/2009 10:37

On me signale l'existence d'un Etat des Noirs qui sont en France dans ces années là. Mais Paul-Gabriel Télémaque n'y figurerait pas...