Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires de Bretagne

Un blog d'Erwan Chartier-Le Floch

Un championnat de tir à l’arme préhistorique

Publié le 13 Juillet 2009 in Archéologie

 



Cet été, on pourra retrouver quelques-unes des sensations des chasseurs du Néolithique durant la deuxième édition du championnat de Bretagne de tir à l’arme préhistorique. Cette compétition conviviale a pour but de faire découvrir le cadre de vie et les objets du quotidien de cette civilisation qui s’est épanouie dans la péninsule armoricaine entre le ve et le iie millénaire avant notre ère.

Située non loin de Redon, la petite commune de Saint-Just est un haut lieu du mégalithisme armoricain. Dans les années 1970 et 1980, plusieurs sites d’importance majeure comme les landes de Cojoux, la Croix-Saint-Pierre, le Tréal et château-Blû ont été fouillés et mis en valeur. Plutôt que de monter un projet muséographique trop ambitieux dont la viabilité aurait été aléatoire, la commune a préféré lier la mise en valeur des mégalithes au Centre permanent d’initiative pour l’environnement (cpie) Val de Vilaine, une structure d’éducation populaire au fort ancrage territorial. “C’est très logique, souligne Cyril Chaigneau, médiateur du patrimoine au cpie. L’archéologie, et notamment l’étude du Néolithique, nous questionne sur les rapports entre l’homme et son environnement. Simplement munis de haches à lame de pierre, les premiers agriculteurs ont déboisé d’immenses étendues et profondément bouleversé leur environnement. Cela nous interroge sur notre relation contemporaine au milieu naturel et aux dégâts que nous pouvons faire avec les moyens dont nous disposons.”

Pour faire comprendre le Néolithique, Cyril Chaigneau et Philippe Guillonnet, les deux médiateurs du patrimoine au sein du cpie ont développé plusieurs projets d’archéologie expérimentale. “Nous connaissons les mégalithes, mais le Néolithique était avant tout une civilisation du bois. Il n’en reste donc presque plus rien. Il faut aussi en finir avec une vision “colonialiste de la Préhistoire. C’étaient des sociétés très complexes, avec des hommes comme nous, qui avaient des sentiments, des émotions et une très grande richesse culturelle. Nous travaillons donc à reconstituer des objets d’époque et à retrouver les gestes pour les utiliser.” Les deux archéologues ont ainsi fabriqué à l’identique des haches de pierre, avec des lames en dolérite. Ils ont effectué des expériences d’abattage d’arbres. Durant l’été 2008, ils ont reconstitué une pirogue du Néolithique sur le site de Gavrinis (lire ArMen n°165). Philippe Guillonnet construira une nouvelle pirogue cet été lors de la Semaine du Golfe.




 

Tirer à la sagaie

Pour la seconde année consécutive, Cyril Chaigneau et Philippe Guillonnet organisent le “championnat de Bretagne de tir à l’arme préhistorique”, qui est une manche d’un championnat européen existant depuis une vingtaine d’années. Il se déroulera sur plusieurs week-ends. Le samedi, on pourra s’exercer à tirer à la sagaie avec un propulseur, un système ingénieux qui permet de décupler la force du lancer. Les organisateurs entendent d’ailleurs étoffer l’offre en armes préhistoriques avec des bâtons et des crosses de jet. Ce dernier objet est la forme européenne du boomerang. On le voit représenté sur de nombreux mégalithes. Les compétitions auront lieu le dimanche, mais le public pourra également découvrir un espace consacré à l’archéologie de l’alimentation. “Nous proposerons différents modes de cuisson : à l’eau, au feu, à la braise ou en pierrade, indique Philippe Guillonnet. Nous présenterons aussi des végétaux autrefois très consommés et aujourd’hui délaissés comme le gland et le pissenlit.”

Cet étonnant championnat se veut avant tout une invitation à découvrir le Néolithique. “l’archéologie expérimentale permet de valider des hypothèses, insiste Cyril Chaigneau. Elle est complémentaire de l’archéologie de laboratoire et de terrain. On est confrontés à des réalités qu’on ne voit pas sur le papier.” Ils s’intéressent ainsi au transport des mégalithes qui pose toujours de nombreuses questions. À l’horizon 2015, ils ont ainsi pour projet de reconstituer le déplacement de la dalle de couverture de Gavrinis, entre Locmariaquer et le célèbre cairn. Un étonnant spectacle en perspective.

 

Pratique : le championnat se déroulera les 4 et 5 juillet à la Table des marchands de Locmariaquer, les 11 et 12 juillet à Saint-Just, les 20 et 21 juillet au cairn de Barnenez à Plouézoc’h, les 25 et 26 juillet à la Roche aux fées à Essé, les 17 et 18 juillet au Petit Mont à Arzon, les 5 et 6 septembre à l’alignement mégalithique du Gâvre et les 18 et 19 septembre, à Carnac. Contacts : Maison nature et mégalithes, 10, allée des Cerisiers, 35550 Saint-Just. Tél. 02 99 72 69 25.

 

Commenter cet article